Flux RSS Email Delicious Twitter Facebook

Rencontre avec Djib Stanford

Tag : , , , , , , ,

Il y a quelques semaines, je reçois un mail pour écouter l'album de Djib Stanford (que je découvre alors). Je prends le temps et j'écoute. Que des morceaux (et des bons) en anglais! Je relis son mail. Je ne me trompe pas, ce jeune homme est bien français. Et il a sorti son album tout seul en auto-production. Bon, j'aime beaucoup alors voilà je l'ai rencontré pour en apprendre un peu plus ce nouveau venu sur la scène Soul R&B parisienne.


Djib vient de Paris. Il a démarré comme beaucoup par le Gospel. Il s'est formé avant tout par la scène en enchaînant de petits concerts ces dernières années.

En écoutant ses morceaux, on reconnaît cette influence Nu Soul et Hip Hop. Djib Stanford s'est nourri des artistes afro-américains tels que A Tribe Called Quest, Q-Tip, Lauryn Hill, Dwele, Maxwell... et cela se ressent dans sa musique.

Il a participé à la prod pour son album mais s'est entouré également d'excellents producteurs de la place de Paris : Woodini, Mister Bibal, Offmike et Fayze. Il voulait retranscrire cette double influence Hip Hop et Nu Soul dans ses prod.

Mais comment se fait-il que tout l'album soit chanté en anglais ?
Djib explique tout naturellement que l'anglais passe beaucoup mieux à la fois dans l'écriture des textes que dans le chant. D'autant plus qu'il a de la famille à NY ce qui aide fortement à l'apprentissage. Etant plus à l'aise en anglais qu'en français, tous les morceaux de ce premier album sont donc volontairement chantés dans la langue de Shakespeare.

Pour finir, Djib nous a partagé ses derniers coups de coeur musicaux. En 2010 il a beaucoup écouté les albums de Melanie Fiona, The Roots & John Legend, Ben l'Oncle Soul et Wiz Khalifa entre autres.

Djib Stanford a mit près d'un an et demi pour auto-produire son album Life & Music. Il a pris le temps de travailler la prod et nous offre aujourd'hui un 1er album réussi et bien loin de ce qu'on entend de nos jours en France.

La vidéo ci-dessous en présente quelques extraits, pour se faire une petite idée. Et si ça vous plaît, cliquez sur les liens plus bas pour écouter l'album en streaming.

Bonne écoute !