Flux RSS Email Delicious Twitter Facebook

C’est pas un mode de vie que tu veux, c’est une vie à la mode !

Tag :

Marion Cotillard.
Je l'admire depuis longtemps, elle est pour moi l'une des meilleures actrices contemporaines. Malheureusement, j'ai été profondément déçue par ses propos notamment au sujet du 11/09 mais je ne veut pas m'étaler dessus (je préfère croire que c'était une folie passagère)... car ce que j'apprécie finalement c'est son talent d'actrice, le reste on s'en fout (c'est juste hyper décevant).

En ce qui me concerne, le film qui l'a révélée n'est pas comme bien des gens pensent "La Môme", mais le 1er film de Gilles Paquet-Brenner sorti en 2001 : LES JOLIES CHOSES (tiré du roman de Virginie Despentes).


J'adore ce film et j'aimerai vous le faire partager. Le jeu de rôle qu'interprête Marion Cotillard est tout simplement incroyable. Tout le film est extrêmement bien monté.

Si vous ne l'avez pas encore vu, je ne vous conseille pas de voir la bande annonce car cela en dit trop... et si vous l'avez déjà vu, et ben revoyez-le :)

A sa sortie, ce film avait reçu beaucoup de critiques (faciles) quant le choix des acteurs, un peu trop chanteur, un peu trop comique : Stomy Bugsy, Patrick Bruel, Titoff, Ophélie Winter. Cependant on ne peux rien leur reprocher, le ton est juste, ils jouent vrai. Et finalement les critiques étaient plus que positives annonçant entre autre l'éclosion d'une grande actrice : Marion Cotillard et d'un excellent réalisateur : Gilles Paquet-Brenner.

En effet, Marion interprète à merveille le rôle de soeurs jumelles qui débutent dans l'industrie du disque. Elles sont décrites comme deux petites bonnes femmes, l'une poussant le front de l'autre, si l'on ôte l'une des petites bonnes femmes, aussitôt on tombe dans l'univers de l'autre. C'est une belle métaphore de l'auteur qui résume assez bien l'histoire.

"A l'instinct et depuis toujours faire comme ça. De l'extérieur souriant, amoureux et paisible et dedans l'envie de se vomir"


La mise en scène avec notamment la voix off en début et fin du film nous permet d'accompagner des bouts de vie de ces soeurs qui s'aiment sans le savoir, au passé compliqué faute d'une éducation pourrie. Leurs vies se confondent tragiquement et l'on se sens alors perdu. Une certaine industrie musicale y est décrite, assez glauque et qui heureusement ne reflète pas la réalité .

"- Je passe mon temps à fermer ma gueule
- c'est l'oseil qui t'intéresse ?
- ... oui
- Et ben tu continues à fermer ta gueule."


On est troublé. On est bouleversé. Ce film plein de messages revendicateurs sur la société de consommation actuelle, nous fait également réfléchir sur la perception et l'influence des artistes populaires sur "les jeunes".

"Après des siècles d'interdiction de montrer, femmes sommées d'exhiber qu'elles sont bien toutes aux normes, qu'elles se sont calibrées. Voilà mes jambes interminables, glabres et halées, mon ventre plat, nombril percé, mes seins énormes, fermes et moulés, mes cils sont longs, mes cheveux brillants. Consternation, sur un ton de connivence amusée, foison de petits conseils pour être une putain à la page. Et se mêlant de tout, que tout rentre dans les cases . Et comment il faut jouïr, se teindre jusqu'aux poils pubiens , et comment on doit être du dedans au dehors, ton faussement débonnaire, propagande imbécile pour être comme il faut."

En interprétant le rôle d'une chanteuse (trash) à succès, ce film a été l'occasion pour Marion de chanter pour la 1ère fois sur scène. C'est superbe.

Voilà donc un extrait du film : le live de la chanson "la fille de joie"

Cette vidéo enfin est un mix de plusieurs scènes poignantes du film.


Côté actualité, Marion sera prochainement à l'affiche d'une comédie musicale de Rob Marshall (Chicago) avec entre autres Nicole Knidman, Penelope Cruz, Kate Hudson, Sophia Loren, Judi Dench et Fergie.